Twitter Facebook

news - Vendée Globe: Arrivée de Groupe Bel à Cascais

Nov 13 2012

Arrivée de Groupe Bel à Cascais

Le monocoque Groupe Bel a rallié le port de Cascais (Portugal) à 20 heures, lundi soir, suite à son abandon dans le Vendée Globe provoqué par la collision avec un chalutier dix heures plus tôt. Le choc a fortement endommagé la coque, à l'avant et au niveau du point d'ancrage du mât à bâbord. Kito de Pavant a tendu différents cordages afin de maintenir ce dernier debout et a ramené son bateau sous grand voile seule jusqu'au Portugal. A son arrivée, le skipper a fait état des dégâts à bord de Groupe Bel.

Pas loin de la catastrophe

Peu avant le choc, le skipper qui avait veillé toute la nuit dans cette zone d'important trafic, avait décidé de s'octroyer quelques minutes de sommeil. Vu du pont et de l'écran d'ordinateur, personne ne semblait croiser à plusieurs milles à la ronde. A peine dix minutes plus tard, un chalutier a percuté Groupe Bel. Les pêcheurs n'étaient apparemment pas en veille à la VHF, ni signalé par l'AIS (positionnement des bateaux en temps réel). Le choc a cassé le bout-dehors de Groupe Bel à l'avant et le pont s'est ouvert sur le flanc bâbord, à quelques centimètres seulement de la bannette où le skipper aurait pu dormir. Heureusement, Kito s'était assoupi de l'autre côté, à tribord.

Kito de Pavant à son arrivée à quai

‘'Une dure journée. Les conditions étaient pourtant faciles, mon bateau filait bien. Juste avant de me coucher, j'ai regardé dehors puis sur l'écran et ça allait. Il y avait moins de trafic, on était au large. Je suis allé me coucher et, pour une fois, je suis allé du côté au vent (à tribord, à l'opposé de l'endroit du choc). Je suis entré en collision avec un chalutier qui a pris d'abord le bout-dehors. La cadène (point d'accroche) qui tient l'outrigger (qui lui-même tient le mât) est ensuite montée avec le pont. Par miracle, le mât n'est pas tombé, alors qu'il aurait pu céder en premier, mais là, c'est la coque qui a lâché. J'ai ramené Groupe Bel au port car je ne peux pas faire le tour de la planète avec un bateau dans cet état…plus de Vendée Globe pour moi, ce sera pour les autres.''

Le skipper travaille avec son équipe technique pour définir la chronologie des prochains jours.

Vidéo de Kito à Cascais: Windreport

© Ricardo Pinto/Windreport'/Groupe Bel